Mardi 19 novembre 2 013 : HORTVS ADONIDIS

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mardi 19 novembre 2 013

Fourmi

I

L Y A UN MOIS ET DEMI que Triſtan & moi nous ſommes ſéparés. Sans doute y aurait-il quelque indécence à dire que c’eſt la pauvreté qui a rendu notre amour impoſſible, car nous ne ſommes évidemment pas tout à fait les plus à plaindre en ce monde, mais c’eſt tout de même faute d’argent que nous en ſommes arrivés là. Triſtan m’a toujours accuſé d’être imprévoyant. Je ne comprenais pas ſa colère, à mes yeux pure meſquinerie, lorſque, forcé de me voir un peu moins ſouvent qu’il l’aurait ſouhaité parce que l’argent me manquait pour payer ma part des billets de train, il me reprochait d’avoir acquis ce tableau ou ce deſſin de Vénance, dont la valeur pouvait s’élever juſqu’à cinq, peut-être dix trajets pour nous retrouver ! Il y a donc bien auſſi de ma faute dans notre déſaſtre. Triſtan prévoyait ſes recettes & dépenſes pour les deux ou trois ans à venir quand je n’ai jamais été capable de voir plus loin que le mois en cours ! Cigale & fourmi auraient-elles vraiment pu s’entendre plus longtemps, comme j’aimerais le croire ?

 

Cigale et fourmi

 

Mis en ligne le 28.II.2014

19/11/2013, 19:03 | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.