Mercredi 15 janvier 2 014 : HORTVS ADONIDIS

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mercredi 15 janvier 2 014

 

J

E NE RÉSISTE pas au déplaiſir de recopier dans ce journal, tel quel, le commentaire de texte (c’eſt du moins cenſé l’être) qu’a commis il y a quelques jours mon élève de Lerne, qui doit paſſer le bac de français à la fin de l’année ſcolaire. Je ne ſais par quel miracle il eſt arrivé juſque là. Il a tout de même obtenu la note de cinq ſur vingt, ce qui n’eſt pas ſi mal, au fond, mais n’a aucun ſens, à mon avis. On croirait lire la prose d’un débile profond :

« Le texte que je vais vous présentez est celui de Marguerite Duras, une romancière du XX°s, le texte Un Barrage contre le Pacifique, écrit en 1 950. C’est l’histoire d’une mère pauvre avec ses deux enfants qui vit sur des terrains incultivables et qui est envahis par la mer. Et elle décide de faire un barrage.

Quelle rôle va-t-elle jouer dans la construction du barrage face à l’environnement.

Dans mon commentaire il y aura deux parties :

-       la présentat° des paysans et leur environnement.

-       l’image de l’héroïne et du rôle qu’elle joue dans la situat°

Dans la première partie nous pouvon voir le champs lexical de la pauvreté : ‘‘leur misère’’, morts de faim’’, ‘‘pauvrement’’ et ça montre la misère des paysans et de l’environnement. Nous pouvons voir la personnification de la mer, pour montrer l’invincibilité de la mer. La mer envahissant tout sur son passage : ‘‘leurs enfants morts de faim ou leurs récoltes brûlées par le sel’’

Dans la deuxième partie, nous pouvons voir une répétition de ‘‘elle’’ qui montrer un grande importance dans la construction du barrages, c’est la chef, c’est elle qui a expliqué comment construire le barrage. Elle est sur que le barrage va réussir.

Conclusion :

Dans cet extrait, la femme a une grande importance dans la construction du barrage, c’est elle qui prend les décisions. »

Mis en ligne le 22.VIII.2014

16/01/2014, 02:41 | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.