HORTVS ADONIDIS : Archives

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 2012-08 | Page d'accueil | 2013-11 »

07/09/2012

Jeudi 6 ſeptembre 2 012

 

cynthie3

 

A

UJOURD’HUI, à mon travail, j’ai appris que Cynthie, que j’avais en effet trouvée curieusement éteinte, lors de ſa récente venue au ΚΔΔΠ, elle qui eſt d’habitude ſi pleine de vie, avait perdu ſon ami : celui-ci s’eſt pendu à leur domicile. C’eſt elle qui a trouvé le corps du malheureux. Je ne ſais pourquoi je me ſens ſi affecté par la miſère qui frappe Cynthie. Je la connais d’ailleurs très peu, mais depuis fort longtemps : depuis l’enfance, où nous prenions enſemble des leçons de peinture & de deſſin. Je l’ai retrouvée enſuite en hypokhâgne, où elle était devenue d’une beauté ſans pareille. Des années plus tard, je ſuis encore bouleverſé par ſon apparition, toutes les fois qu’elle entre dans la bibliothèque du ΚΔΔΠ, ſi radieuſe, ſi diſtinguée, & dans le même temps ſi modeſte & bienveillante. Je l’ai toujours admirée, & non ſeulement pour ſa beauté, mais plus encore pour les qualités que je lui envie, l’intelligence, la culture, la gentilleſſe, la réuſſite profeſſionnelle. Même le jeune homme maigre & tourmenté qui a mis fin à ſes jours, avec lequel elle ſemblait ſi mal aſſortie, était à mes yeux un motif d’admiration. Peut-être au fond l’ai-je plus imaginée qu’admirée. Elle eſt ma ducheſſe de Guermantes. Sans doute auſſi une part de moi ſe plaît-elle à croire que, dans une vie parallèle, j’aurais pu mener l’exiſtence de Cynthie. Nous avons le même âge. Nos parcours ont été plus ou moins les mêmes juſqu’en claſſe préparatoire. Puis elle a continué juſqu’à l’agrégation &, moi, je n’ai plus avancé, complètement dépaſſé par la névroſe.

 

cynthie4 - Geneviève Rostan

 

Illuſtrations : Geneviève Roſtan, in Properce, À la gloire de Cynthie, traduit par J. Genouille, Le Pot caſſé, 1 932.


Mis en ligne le 16.IX.2013

07/09/2012, 03:24 | Lien permanent | Commentaires (2)

02/09/2012

NON au Changement de Peuple & de Civiliſation !

 

« Si nous ſommes dix nous ſerons une veillée funèbre pour la patrie. Si nous ſommes cent nous ſerons un groupe de réflexion. Si nous ſommes mille nous ſerons un élan. Si nous ſommes dix mille nous ſerons une force d’influence. Si nous ſommes cent mille, un million ou davantage nous ſerons un pouvoir capable d’arrêter la courſe à l’abîme & même, qui ſait, de remonter la pente. »

            Renaud Camus,

dans ſon ‘‘appel du 10 ſeptembre’’.

 

J’invite mes lecteurs, qu’ils ſoient français, grecs, européens ou d’ailleurs, s’ils aiment la France, à faire le plus de publicité poſſible à cet appel &, bien ſûr, à adhérer au mouvement (ſi c’eſt bien le terme) :

 

NON

au Changement de Peuple

& de Civiliſation !


Mis en ligne le 10.IX.2013

02/09/2012, 19:06 | Lien permanent | Commentaires (0)

Samedi 1er ſeptembre 2 012


D

ÉCIDÉMENT, il ſemble bien qu’Argos n’a plus rien à envier à la pauvre France. Une ſacrée canaille y proſpère. Jeudi dernier, un barbareſque ſe faiſait poignarder par deux de ſes ſemblables ſur la terraſſe de ‘‘Chez Suzarion’’, le bar du cher Aſcagne. Cette après-midi, c’eſt un fugitif que les forces de l’ordre ſont venues arrêter dans les ſanitaires de cet établiſſement. Aſcagne m’a raconté qu’il était en train de ſervir ſes clients ſur la terraſſe quand il a vu un jeune homme ſe précipiter à l’intérieur du bar. Auſſitôt après, une troupe de policiers arrive ſur place, manifeſtement à la pourſuite de quelqu’un. Aſcagne interpelle ceux-ci : « Eſt-ce un garçon en ſurvêtement blanc que vous recherchez ? Il vient d’entrer dans le bar ! » Le garçon, qui s’était fait arrêter un moment plus tôt par ceux qui le pourſuivaient à préſent, avait réuſſi à leur échapper, pour un bref inſtant, Dieu merci. Il croyait pouvoir ſe cacher dans les commodités de ‘‘Chez Suzarion’’. J’ignore ce que l’individu avait à ſe reprocher exactement.

Mis en ligne le 09.IX.2013

02/09/2012, 00:24 | Lien permanent | Commentaires (0)