En mémoire de Charlotte : HORTVS ADONIDIS

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

C’était ma chaise.

J’avais un lieu pour traverser la vie,

Un ami pour aimer,

Tant de mots dans la voix.

Qui m’écoute aujourd’hui ? Et qui s’est assis là ?

Ne me répondez pas, un autre écrit ces mots.

En mémoire de Charlotte

27.III.2018

27/03/2018, 17:33 | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

C'est très beau, cher Antire. Mes pensées vous accompagnent.

Écrit par : Philerme | 28/03/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire