Je voudrais ne plus voir... : HORTVS ADONIDIS

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Je voudrais ne plus voir tomber de ta paupière

Ces larmes à briser jusqu’à mon cœur de pierre.

14.III.2011

(Arthur)

01/03/2017, 00:12 | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Déjà nous sûmes que les garçons sont des livres :
Ils se mirent dans ces vers qu'Antire délivre.

Écrit par : Philerme | 13/03/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire