HORTVS ADONIDIS : Archives

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 2017-04 | Page d'accueil

27/05/2017

Je hais et j’aime. Et comment donc, dis-tu, peut-ce être ?

Je ne sais, mais je sens, et ce m’est un supplice.

26.V.2017

(Catulle, 85)

27/05/2017, 01:30 | Lien permanent | Commentaires (0)

24/05/2017

Toute eau, même une larme, est profonde, et la pluie,

Et le gracieux crachat qu’en cette onde éblouie

24.V.2017

24/05/2017, 23:40 | Lien permanent | Commentaires (0)

23/05/2017

Le printemps, mon propre être et les beaux jeunes gens,

Tout me semble échapper, et c’est faute d’argent.

02.IV.2017

23/05/2017, 01:27 | Lien permanent | Commentaires (0)

20/05/2017

Hideux troupeau de l’homme, outre pleine d’idées,

Qu’agitent trois questions jamais élucidées.

19.V.2017

20/05/2017, 01:40 | Lien permanent | Commentaires (0)